Le site internet de votre ophtalmologue dans le Brabant Wallon 

Grand'Place 32

1370 Jodoigne

010 56 00 02

Appelez-nous pour tout renseignement

info@ophtalmo-bw.be

Envoyez-nous un E-mail nous vous répondrons rapidement

Dacryocystite

3 décembre 2019 Anthony SION 0 Comments

Une dacryocystite est une inflammation, généralement d’origine infectieuse, d’un sac lacrymal. La dacryocystite se manifeste par un larmoiement continu typique, comme celui que l’on peut connaître lors d’un rhume. Elle survient essentiellement aux âges extrêmes de la vie: chez les nouveau-nés et les personnes âgées de plus de 70 ans. La dacryocystite est liée, chez les personnes âgées, à un rétrécissement des canaux lacrymaux. La baisse d’abondance des larmes entraîne un risque accru d’infection.

Dans les phases débutantes de l’infection, le traitement consistera en une antibiothérapie joint à une application locale d’un collyre antiseptique. 

Lorsque l’infection est plus évoluée, un abcès du sac lacrymal peut survenir, on observe alors l’apparition d’une tuméfaction rouge et douloureuse à la commissure des paupière, la maladie justifie dans ce cas une brève hospitalisation. 

Après de nombreuses récidives et selon la gêne du patient, une dacryo-cysto-rhinostomie peut être effectuée.

La dacryo-cysto-rhinostomie par voie externe est le traitement des obstacles situés sur le trajet du canal lacrymo-nasal. L’intervention est également réalisée par voie endonasale avec des résultats et des complications similaires, hormis l’absence de cicatrice avec cette technique.

Elle consiste à court-circuiter l’obstacle en réalisant une stomie entre le sac lacrymal et la paroi externe de la fosse nasale.

Une anastomose se fera entre le sac lacrymal et la muqueuse des fosses nasales. C’est une intervention préférable à la dacryocystectomie en cas de dacryocystite, parce qu’elle n’entraînera pas un larmoiement permanent pour le patient. L’intervention a un taux de réussite d’environ 90% et fait disparaître tous les symptômes. Elle est cependant plus difficile et plus longue qu’une dacryocystectomie et requiert un matériel et un savoir faire spécifique.

L’intervention consiste à extraire un morceau de la paroi osseuse entre le sac lacrymal et le méat moyen du nez, puis de suturer la muqueuse du sac à la muqueuse nasale du méat moyen.